Quatre-vingt-huit ans

Pour Georges Bernard Schaw, Prix Nobel de littérature, l’ennui de vivre longtemps, c’est qu’on devient vieux. Et l’on prête au général de Gaulle, qui l’aurait emprunté à Chateaubriand :” la vieillesse est un naufrage “.En ce jour de mon quatre-vingt-huitième anniversaire, 11 mars 1929, je me réjouis de n’avoir d’autre handicap que “ des ans l’irréparable outrage “. C’est un moment de grâce où, considérant le chemin parcouru, j’affronte mon avenir avec confiance. Non la vieillesse n’est pas un naufrage !  Elle est la dernière ligne droite menant à l’heureux accomplissement de la vie reçue. Et s’il y a un regret, ce n’est pas de manquer de projets, mais qu’il faille de plus en plus de temps  pour en réaliser si peu.

J’ai servi sous toutes les latitudes, en ces lieux où, s’il faut en croire bien de nos élites, la France, ma patrie, a commis les plus grands crimes. Ceux-là, je les voue aux gémonies, Ils ne peuvent être mes frères, car ils crachent sur ma mère. Ils n’ont pas lu Camus. Aussi, je veux vouer mes forces déclinantes à me faire le thuriféraire de la fierté coloniale. Et puis à rester ici digne de mon fils Michel qui, conseiller municipal, membre du Conseil départemental de l’Ordre des médecins, m’a précédé dans l’autre monde.

Ces derniers temps, je suis amené trop souvent à saluer la mémoire des camarades qui s’en sont allés. Je veux dire à tous ceux que j’ai connus, outre-mer ou en France, ma gratitude pour ce qu’ils m’ont apporté.

Y.PIRAME ( Ly Colo 1948 )

Photo avec fils

 

bandeau-tarnetgaronne

 

Flash-01

derniereminute

02788347
Aujourd'hui
Hier
Semaine
Mois
1979
4632
21174
65853

Votre IP : 54.162.139.105
Date & Heure Serveur : 2017-11-18 06:17:27
18/11/2017
HORLOGE
Heure :
Free business joomla templates