Chef de Bataillon René LE LIGEOUR

                                                                                   décédé le 13 octobre 2013 à Montauban.

                                                                         Médaillé militaire et chevalier de l’Ordre national du Mérite.

Le Ligeour 02          Il était membre de l'UNP, de l’ANOCR et d’autres associations d'anciens combattants et patriotiques.

Il était titulaire de la croix de guerre des TOE avec 1 citation.

Ancien combattant : Indochine (de 1948 à 1954 au 5ème BCCP), Algérie (de 1956 à 1958 au 8ème BPC) .Le Ligeour

Parachutiste colonial, il a servi aussi au 1er RPIMa et au 3ème RPIMa.

 La fille du défunt, lors de la cérémonie religieuse, a prononcé l’éloge suivant :

Né le 15 février 1929 à Brest, fils d'un artisan coiffeur, mon père René LE LIGEOUR, est le 2éme enfant d'une famille de quatre.

Enfant durant le conflit de la seconde guerre mondiale, il arrête ses études, et à 18 ans, il s'engage dans les parachutistes comme 2ème classe ; il part en Extrême-Orient, et à la fin de son premier séjour, il épouse en 1952 Rolande JOYEAU ; de cette union naîtront 4 enfants. Il poursuit sa carrière, repart en Indochine, continue ses séjours en Afrique, aux Caraïbes, où il nous entraîne. Il termine sa carrière comme Chef de Bataillon, sa vie militaire fut riche d'expériences, mais sa vie d'homme fut encore plus riche, toujours au service des autres, au sein de l'église, et des différentes associations dont pour certaines, il a présidé leurs destinées, toujours attentif au bien être de ses semblables. Il nous a chéri, son épouse et nous ses enfants. Malade depuis 5 ans, lui plein de vie, a décliné tout doucement.

Toi, le vaillant soldat, tu mérites ton repos au sein de la Maison de Dieu, aux milieux de tes aïeux et de tes frères d'Armes. Attends-nous, nous te rejoindrons tour à tour, ainsi va la vie.

Au revoir mon père.

bandeau-tarnetgaronne

 

Flash-01

derniereminute

18/02/2018
HORLOGE
Heure :
Free business joomla templates