À la découverte du chasselas de Moissac

          La ville de Moissac est particulièrement connue et reconnue comme un grand site historique de Midi Pyrénées mais, ce mercredi 23 septembre, le sympathique groupe des membres de la SMLH et de l'ANOCR avait rendez-vous sur le parking de l'office de tourisme pour une visite à la découverte non de la capitale du chasselas mais au chasselas lui-même sous différents aspects : sa commercialisation, sa culture, et une de ses nombreuses déclinaisons.

01 Philibon [800x600] Nous étions cinquante participants, en comptant le conducteur et le guide de l'Office de Tourisme, a embarquer dans un superbe car luxueux et confortable qui nous a conduit, après un court trajet, aux Établissements Boyer installés dans la zone industrielle de Borde Rouge. Dans l'immense hangar, on suit le parcours des fruits depuis la réception jusqu'au conditionnement en passant par le tri et la recherche permanente de l'amélioration de la qualité et la sélection des fruits par un contrôle infrarouge qui mesure la teneur en sucre. Au passage, on découvre le marquage des melons par laser qui trace, de manière indélébile, le nom de l'entreprise: «Philibon».
Actuellement, on y traite melons, chasselas et prunes. Après un court passage dans les chambres froides, nous avons découvert une des particularités du site, l'usine de bio-méthanisation, unique en son genre en France et même parait-il en Europe. Cette usine permet de transformer les déchets fruitiers en énergie permettant d'alimenter en électricité tout l'établissement. Une partie d'électricité est même revendue à EDF. Cette usine, installée en 2011, vient d'être complétée par une station d'épuration permettant letraitement des effluents de la bio-méthanisation par filtration de roseaux. Cette dernière création vient d'être mise en service. Elle a été inaugurée le 19 septembre dernier. 05 Fruits

 

 

07 Unite Bio 08 Traitement eaux]
Mais, le plus surprenant, c'est la découverte de l'histoire de cette belle entreprise créée par Monsieur et Madame BOYER en 1957. À partir de l'exploitation familiale et du succès de la vente de melons de qualité, ils donnent naissance en 1968 à la marque HILIBON. En 1980, suite à un voyage aux Antilles où ils découvrent un climat et un terroir idéal pour la culture du melon, ils se lancent dans l'aventure outre-mer et onze ans plus tard la société s'ouvre à de nouveaux horizons et à de nouveaux fruits et légumes cultivés en France et dans d'autres pays.

02 M. BOYER

M. BOYER

 

 

04 Emballage

Empaquetage du raisin

03 Mme Valérie DOUSSAIN

Mme DOUSSAIN

06 Calibrage des meulonsCalibrage des melons

         À travers cette visite, on a pu mesurer le dynamisme et le caractère innovant de cette entreprise qui emploie environ 100 salariés équivalent temps plein, plus de 150 saisonniers qui portent l'effectif dans la station fruitière en haute saison à plus de 250 personnes suivant les périodes. Le groupe Boyer exploite également des terres agricoles en production de melons en France et en Espagne mais aussi en Guadeloupe et Martinique en saison inversée. L'effectif global de l'entreprise compte plus de 1000 personnes.

La visite s'est terminée par la dégustation de jus et de pétillant de chasselas accompagnés d'excellentes petites boules de melon, le tout servi gentiment par Madame et Monsieur BOYER qui nous ont ensuite accompagné durant la journée. Notons que Monsieur Boyer est chevalier de la Légion d'Honneur et, qu'à ce titre, sa place était plus que justifiée dans notre groupe. Nous le remercions de l'accueil qu'il nous a réservé et nous associerons aux remerciements Madame Valérie DOUSSAIN pour toutes les explications qu'elle nous a dispensées au cours de la visite.

09 Aperitif

Dégustation

10 Auberge

            Nous avons repris le car vers midi pour rejoindre la ferme auberge les GERVAISES où nous étions attendus vers 13 heures. Pour respecter les horaires nous avons emprunté le chemin des écoliers et suivi les berges du Tarn d'où l'on pouvait découvrir Moissac à travers les explications de notre guide accompagnateur qui, tout au long de la journée, nous a commenté soit les paysages, soit fourni des anecdotes en meublant agréablement les temps de déplacement.

            La ferme auberge des GERVAISES nous a accueillis dans une ancienne salle de bal installée sur une exploitation chasselatière gérée par le propriétaire de l'établissement. Le repas était excellent et nous avons pu savourer, en plus du menu établi, les champignons récemment cueillis dans les bois de la propriété. En fait, il faut vraiment être du coin pour dénicher un pareil endroit (n'est-ce pas Monsieur DELBES!)

11 12 15 Omelette norvegienne ]Omelette norvégienne
      Après cette halte réparatrice et l'intéressante et instructive visite du matin qui nous montré un des aspects de la commercialisation des fruits et du chasselas nous allons voir comment il est produit. Nous rejoignons l'exploitation chasselatière de la ferme de GUYRAUDELLE gérée avec efficacité par Sabine et Jean Emmanuel RIGAL, sœur et frère, héritiers d'une dynastie de «chasselatiers». Les explications fournies dans la vigne nous ont montré la complexité de cette culture qui nécessite un savoir faire et aussi une passion, c'est du moins le sentiment que l'on a en écoutant Monsieur RIGAL. 16 Guyraudelle

    Dans la vigne, nous avons pu déguster différentes variétés de chasselas: le rosé, le persillé, le violet. Après cette petite promenade gustative, nous avons rejoint la ferme où nous attendait un pot bien entendu à base de jus de chasselas et une surprise avec pour chaque participant une barquette de chasselas offerte par l'organisateur de cette inédite sortie – Monsieur Robert DELBES. Qu'il en soit remercié au nom de tous les participants et par le présent compte rendu.

       La dernière étape nous amène à la découverte d'une façon de décliner le chasselas «Le Quercy des îles». Son créateur, Monsieur Édouard BOURREAU, nous accueille chaleureusement dans une magnifique villa qui offre un remarquable panorama sur la vallée du Tarn. Le maître des lieux nous a conté la façon très empirique de la découverte de ce breuvage composé de jus de chasselas, de rhum de la Martinique, de vanille et de piment d'Espelette. On ne donne pas le dosage de cette potion magique dont nous avons pu apprécier le goût et la saveur en la dégustant avec un toast de foie gras et l'incontournable boule de melon. 17 Quercy iles
18 Quercy iles Nous avons visité les lieux de production et admiré, au passage, une cave qui fait rêver. Le parcours professionnel de notre hôte a de quoi surprendre quand il nous a dit qu'il avait commencé comme menuisier, puis avait été directeur d'une revue médicale pour finalement créer cette séduisante boisson.

                Après cette dernière visite, le car nous ramène à bon port sur le parking de l'office de tourisme, lieu de départ et de dispersion de cette excellente journée. Il semble difficile de la qualifier et de trouver un adjectif qui regrouperait en un seul mot les termes d'une balade instructive, attrayante, conviviale, gustative, sympathique..........

Un grand merci aux organisateurs avec une mention spéciale à Monsieur Robert DELBES.

Le Colonel (er) Gilles Lattes

 

 

 

 

La sortie Pique-nique du 4 juin 2015

              Cette sortie champêtre s'est déroulée en deux temps. Le matin, à partir de 9 heures 45, nous avions rendez-vous sur le parking du Super U de Caussade pour rejoindre ensuite le parc de la Lère, lieu idéal pour des activités de détente. En effet, déployé sur 55 hectares, il offre un cadre bucolique agréable où l'on peut découvrir entre autre des oies cendrées et des canards colvert qui apprécient le pain des visiteurs. Afin de se mettre en jambe et en appétit, une petite marche apéritive était proposée aux participants qui, sans hésiter et malgré la température déjà élevée, se sont élancés à la découverte des lacs. Après l'effort le réconfort et nous nous sommes tous retrouvés autour d'un apéritif très convivial et tout à fait dans l'esprit de ce que recherche ce type de sortie.

           Dans la foulée de cette mise en bouche, le pique-nique qui nous sert de prétexte, est enfin sorti des sacs. Pour profiter au mieux de ce moment de détente nous avons installé, au paravent, les tables de camping et sièges adéquats qui nous isolaient du sol et des postures peu confortables pour nos âges vénérables. C'est là qu'on voit apparaître, ici et là, la bonne bouteille de vin, les plats et les gâteaux qui circulent et que l'on partage, et oui c'est une vraie communion.

           Comme il nous restait un peu de temps avant de rejoindre Montpezat-de-Quercy où nous avions rendez-vous pour 15 heures et qu'après le repas et la température ambiante la torpeur insidieuse de la sieste semblait vouloir se manifester, il fallait réagir. Donc pour réveiller les neurones endormis et réactiver la mémoire, il a été proposé un quiz, ce jeu qui consiste en un questionnaire permettant de tester des connaissances générales ou spécifiques. Beaucoup de bonnes réponses ont été fournies par un auditoire attentif mettant en évidence la qualité de leur érudition et leur faculté à ranimer la mémoire.

             La deuxième partie de la journée devait nous permettre de découvrir la collégiale Saint- Martin située à Montpezat-de-Quercy et l'église Notre Dame de Saux. Après le déplacement en véhicule, sous une température qui affichait plus de 35°, nous étions très heureux de nous asseoir sur les bancs de la collégiale où régnait une agréable fraîcheur grâce à laquelle nous étions toute ouïe pour écouter les explications de notre guide Madame Moreau de l'association « Les amis de la collégiale ». Nous avons ainsi appris que le fondateur de la collégiale se nommait Pierre des Prés. Né vers 1280, et devenu cardinal, il tenait à sauver son âme et s'est fait enterré dans la collégiale pour que les chanoines du chapitre puissent dire des messes pour le repos de son âme. Avait-il beaucoup de choses à se reprocher? Ce fut un important personnage proche de la papauté. Il servit en effet quatre papes: Jean XXII, Benoît XII, Clément VI et Innocent VI. Après la partie historique, nous avons pu admirer la tenture de la vie de Saint-Martin, pièce classée aux Monuments Historiques en 1898. Elle se compose de 5 panneaux de laine et soie d'une longueur totale de près de 24 mètres. Elle fut réalisée en Flandre entre 1517 et 1539 et offerte à la collégiale par l'évêque de Montauban Jean des Prés. La collégiale a également un trésor dont on peut admirer les pièces qui pourraient attirer la convoitise et sont de ce fait placées sous surveillance.

              La dernière visite était pour l'église Notre Dame de Saux construite au XIV° siècle et classée, elle aussi, aux Monuments Historiques. Nichée au fin fond d'une forêt et accessible par un chemin de terre, elle est très sobre et doit son classement à cause de son ensemble et de ses voûtes. Celles-ci en forme de coupoles se rapprochent par leur technique des cabanes des bergers des causses du Lot. On y a découvert des peintures murales cachées sous un enduit et mises à jour lors de la restauration de la chapelle.

          Au final, nous avons passé une agréable journée de plein air, de découvertes intéressantes, dans un climat amical et convivial, but recherché et semble-t-il atteint si on en juge par la satisfaction des participants.

            Merci à Erick et Sissi Lebrun pour la conception et la préparation de cette belle journée.

Gilles Lattes

 00a Le Site  02a Les marcheurs  04a L'accueil du President  08a Les separatistes
 Le site  Les marcheurs  L'accueil du Président  Les séparatistes
 09a Le Quiz 13a St Martin  17a Tapisseries  20a Eglise de Saux
 Le Quiz  La collégiale  Les tapisseries Eglise de Saux

La coque des Rois 2015

La première rencontre de l'année est traditionnellement consacrée à partager coques et galettes des rois ainsi que le verre de l'amitié. Ceux qui n'ont pas eu l'occasion de se rencontrer pour les vœux échangent la bise du premier de l'an.

2015 n'a pas dérogé et c'est le samedi 17 janvier à 15 heures que les adhérents de nos trois associations - SMLH, AOR, ANOCR- se sont retrouvés à la salle Laurier gracieusement mise à disposition par le Maire de MONTECH.

Plus de 140 personnes, dont une vingtaine d'invités «officiels», ont participé à cette réunion particulièrement conviviale. Comme chaque année, la coque a connu un vif succès et, on peut se demander, à juste titre, d'où vient un pareil engouement? Inutile de chercher bien loin :

            - la qualité des coques et galettes,

            - les boissons variées et agréables,

            - l'ambiance générale,

en sont les ingrédients essentiels.

Il faut dire que relater cet événement devient une prouesse tant 2015 a ressemblé à 2014 qui lui même était comparable à 2013.

Depuis 2014, selon un schéma maintenant bien rodé, les «Rois Mages» se partagent la responsabilité de cette réunion. Cette année, elle était confiée à l'AOR. C'est donc à son Président, Christian DOUMENC, qu'est revenue la charge de faire le discours d'accueil. Ce nouveau Roi Mage, à la barbe fleurie, a adressé son mot de bienvenue à une assistance toute ouïe avant que les agapes ne commencent. Pendant près de deux heures un joyeux brouhaha a retenti et donné ainsi l'assurance d'une réunion réussie.

Si, effectivement cette assemblée a été appréciée et réussie c'est qu'elle a été bien préparée et on ne peut passer sous silence les coulisses de l'événement. Tout a commencé le matin à 9 h 30 où une poignée de bénévoles avait rendez-vous avec un «solide casse-croûte» concocté par les organisateurs histoire de vérifier la formule :

Le réconfort avant l'effort ne nuit en rien à l'efficacité.»

Les tables et les chaises furent montées et positionnées par les hommes alors que les dames décoraient et ornaient les tables avec goût. Cette «touche féminine» confère, sans nul doute possible, le caractère convivial de notre réunion. Merci, et doublement merci Mesdames car en début d'après-midi nous les avons retrouvé à l’œuvre dans la découpe des coques et galettes.

Le relais est passé à la SMLH pour l'année prochaine.

                                                                                     José BONNET

01 02 03 04
Découpage Les petites mains Les travailleurs En colonne par 2
05  06 07 08
Dur dur, la table d'honneur !  Le Président de l'AOR 82  Les autorités  Le rangement de la salle !

Compte rendu de l'Assemblée Générale

00 Accueil AG Notre Assemblée Générale s'est tenue le 18 mai 2015 à l'espace Améria de Montauban.

 

          

            À 10 heures précises, le quorum étant atteint, le Président déclare ouverte l'AG de notre Groupement et salue, en premier lieu, la mémoire de nos adhérents disparus auxquels sont associées les victimes de la catastrophe aérienne d'Albacete en Espagne, nos camarades tués en opération et les victimes du terrorisme.

            Cette année, notre Groupement a voulu réunir autorités civiles et militaires, les élus et les Présidents d'une dizaine d'associations à caractère patriotique. Le but recherché étant de favoriser la rencontre des élus avec le monde spécifique des militaires et des associations à caractère patriotique et aussi de montrer aux uns et aux autres quel était notre rôle et nos activités.

            Après avoir salué les personnalités présentes (18 sur 20 invitations), le Président présente le programme et débute par le rapport moral. Il en rappelle les objectifs :.

  • Développer les liens de solidarité et des relations amicales entre ses membres

Cet objectif semble atteint grâce aux activités proposées, et qui sont rappelées dans le rapport d'activité.

  • Défendre et améliorer les conditions matérielles de ses membres par toute action souhaitable.

Cette année le groupement va s'efforcer d'étendre et de développer nos liens de solidarité particulièrement au profit de nos veuves. Le soutien moral aux veuves est également apporté par les visites, les appels téléphoniques et l'aide dans la constitution des dossiers qui sont nécessaires le moment venu. À ce sujet, il est rappelé que le dossier «dernières démarches» est consultable sur notre site.

Notre adhésion au CODERPA, (Comité Départemental des Personnes âgées), nous permet d'être à l'écoute de toutes informations qui sont susceptibles d'aider nos adhérents.

L'aide que nous pouvons apporter à nos adhérents n'est pas que morale, elle peut prendre la forme d'aide financière. Même si notre Groupement n'a pas les moyens d'aider financièrement les personnes qui sont dans le besoin, nous pouvons en faire la demande au Siège qui peut répondre favorablement. Le plus délicat est de recueillir l'information des besoins qui ne sont pas exprimés souvent par pudeur.

Notre participation au Comité Social nous permet de faire le lien entre l'armée d'active et les retraités et nous place de fait correspondant de l'ASA.

  • Contribuer au Développement de l'esprit de défense.

Ce but est surtout poursuivi au niveau national où nous avons des représentants accrédités à la Chambre des Députés, au Sénat, au CSFM, au CNR. À chacun de ces niveaux, la volonté de nos représentants est de faire entendre notre voix pour que la sécurité de notre pays et de ses citoyens soit préservée. Il est évident que l'esprit de défense doit s'exercer plus que jamais, y compris au niveau local où, nous avons malheureusement pu le constater, nous restons à la merci d'actes de terrorisme (cf. affaire MEHRA). Les attentats de début janvier et les récents faits d'actualité nous montrent, hélas, que le danger est partout. C'est pour cela que les différentes associations (représentées dans cette AG par leurs Présidents) pourraient former l'un des derniers remparts à cette guerre larvée qui a atteint notre pays. Il nous faut être conscients que nous représentons une force non négligeable, et il semble important que nos élus en prennent la mesure.

L'esprit de défense se retrouve également à travers le devoir de mémoire auquel nous nous associons. Cela se traduit par notre adhésion au Souvenir Français qui pérennise le souvenir de ceux qui ont donné leur vie pour la Patrie. Nous avons également participé à la commémoration de la Bataille de la Marne organisée et animée par le DMD et au voyage d'étude du Collège Olympe de Gouges à Auschwitz en participant financièrement à ces deux manifestations mémorielles.

Il semble important que le devoir de mémoire soit évoqué chaque fois que l'on peut et partout où l'on peut. Nous saluons au passage les conférences du Général PACHABEYIAN, membre éminent de notre groupement, qui nous plongent dans ce rappel de mémoire.

            Le rapport d'activité est commenté par José BONNET qui relate les différentes manifestations :

  • L'Assemblée Générale du 11 avril 2014 ;
  • La sortie pique-nique à Monclar le 21 juin 2014 ;
  • La sortie d'automne à Cahors le 24 septembre 2014 ;
  • -La coque des Rois à Montech le 17 janvier 2015 ;
  • L'Assemblée Générale nationale à Paris les 8 et 9 avril 2015 (dont il sera fait état en fin de 1ère partie de l'AG).

À ces cinq activités majeures s'ajoutent 58 sorties ou participations diverses (cérémonies nationales, participations aux différents CA des autres associations, obsèques, Présentations au drapeau des jeunes recrues au 17ième RGP et 31ièmeRG, Comité Social, CODERPA...). C'est le prix à payer pour faire connaître notre association qui est la seule à regrouper les officiers des trois armées, de la Gendarmerie, de l'Armement et des Services communs.

            Mais nos activités ne s'arrêtent pas là. Nous éditons deux bulletins par an qui nécessitent aussi nos énergies : conception, réalisation, liaison avec le point d’impression, transport et envoi. Un grand merci au Général GAUTIER et au Commandant KRAMER. Le premier pour la mise en forme, le recueil des articles, la réalisation et le second pour les liaisons et la diffusion.

            Madame HAON, Vice- présidente chargée des veuves, rappelle les actions menées en leur faveur : visites, coup de fils. Un seul dossier traité s'est traduit par la mise en relation d'une veuve avec le Service social de l'armée, d'où l'importance de notre appartenance au Comité social (évoqué plus haut). Le redécoupage du département en nouveaux cantons, présenté sur diapo, fait figurer la position géographique des lieux de résidence des veuves adhérentes à l'ANOCR 82. Compte tenu de cette dispersion nous sommes entrain de redéfinir et de répartir des zones pouvant éventuellement être «visitées» par les épouses des membres du Comité. Tout comme la présence de l'ANOCR au Comité Social, nous restons très attentifs aux informations recueillies au CODERPA.

Le rapport moral est adopté à l'unanimité.

            Le Commandant KRAMER nous fait le point sur les effectifs :

  • Au 18 mai : adhérents 52, veuves 30 total = 82
  • Décès : 4
  • Radiations : 4 (prononcées par le Siège pour non payement - S'agissant de veuves nous les gardons sur nos contrôles).
  • Démissions : 3
  • Gains : 6

            Nous passons ensuite au compte rendu financier présenté par le Commandant KRAMER:

  • Avoir au 31 décembre 2014 : 10458,32 €
  • Budget 2014 : Ressources : + 1014,06, Dépenses : - 1714,52, Balance = - 700,14 €
  • Budget prévisionnel 2015 : Ressources : + 1400, Dépenses : – 1800, Balance = - 700 €

Depuis plusieurs années nous subissons une érosion de notre avoir et nous constatons que nos ressources ne couvrent pas nos dépenses. Nous nous efforçons de minimiser ces dernières néanmoins parfaitement justifiées. Pour l'instant nous restons dans une situation relativement confortable compte tenu de notre avoir et nous nous efforçons de faire progresser nos ressources (demande de subvention – recherche de sponsors)

Le rapport financier est approuvé à l'unanimité.

            Le Général GAUTIER nous fait un point sur le site anocr8. Après un bref rappel historique de sa création, il nous présente, avec la complicité du Lieutenant-colonel COJAN le Webmaster, le nouveau site anocr82.fr avec :

  • une navigation facilitée ;
  • des rubriques nombreuses et plus attractives ;
  • de la documentation militaire ;
  • des fiches de renseignement interactives ;
  • le mémento des retraités ;
  • et des espaces mis à la disposition des associations patriotiques, militaires et de la BdD

Ce site connaît un succès incroyable. Chaque jour, il reçoit entre 1500 et 2000 lectures d’articles. C'est un formidable outil dont nous remercions vivement le Général GAUTIER, son père créateur et animateur dévoué.

            Le bulletin dont les objectifs sont d'informer, de nous faire connaître et rayonner notre groupement et de maintenir les liens entre les adhérents (particulièrement ceux qui ne disposent pas de l'internet) est édité en 120 exemplaires, deux fois par an. Il comporte une douzaine de pages couleurs. Son coût avoisine 3 € le numéro.

            Les mandats de deux membres du conseil d'administration arrivent à échéance, il s'agit de

  • Madame Colette HAON ;
  • Colonel Bernard SIRAC

Tous deux volontaires pour un prochain mandat sont reconduits, à l'unanimité, dans leur fonction.

            Le Lieutenant-colonel Eric LEBRUN nous présente le programme qu'il a élaboré pour la journée pique-nique du 4 juin. (Ce programme peut-être consulté sur notre site).

            L'Assemblée Générale de l'ANOCR s'est tenue à Paris les 8 et 9 avril 2014. Les adhérents pourront en lire le compte-rendu dans le bulletin national, toutefois le Président de notre Groupement a relevé quelques informations intéressantes rapportées ci-dessous.

  • L'ANOCR participe à l'aide aux blessés ;
  • Les militaires d'active peuvent trouver des informations pratiques en consultant le dispositif MARA (Mission d'Aide à la Reconversion de l'ANOCR) sur le site du Siège ;
  • L'idée de créer un genre de Comité d'entente au niveau départemental avec les associations du monde combattant et les associations de sous-officiers ;

L'ANOCR a adopté une motion qui servira de conclusion. Elle s'adresse particulièrement aux élus présents à notre AG.

  • L'ANOCR demande que les choix politiques soient guidés par la priorité à accorder aux moyens de notre sécurité.
  • Elle souhaite que les Forces armées et l'ensemble des militaires en position de retraite soient considérés comme un pilier indispensable de notre société et qu'ils reçoivent la considération qu'ils méritent.
  • Elle propose aux responsables politiques de les aider à retisser avec leurs concitoyens des liens de confiance, condition indispensable au redressement du pays. Ils savent pouvoir compter sur nous pour assumer leurs lourdes responsabilités.

            Après une courte pause, Monsieur Jacques MOIGNARD, Député Maire de Montech et membre secrétaire de la Commission de la Défense à l'Assemblée Nationale, nous fait un bref exposé sur le contexte géopolitique de l'engagement de nos forces et sur les actions menées au sein de cette commission. Il répond aux questions posées par les participants.

            La séance se termine à 12 heures et se clôture par un pot de l'amitié servi sur place. Trente quatre adhérents se retrouvent ensuite pour partager le repas convivial dont le menu a été déclamé par, excusez du peu, un « popotier 4 étoiles».

            Au final, une journée bien remplie qui, espérons-le, aura contribué à faire connaître l'ANOCR 82 et aussi à consolider les liens d'amitié et de camaraderie qui animent nos adhérents.

José BONNET / Gilles LATTES

04 05 07 08
Le Président L'auditoire attentif Cdt Kramer et Lcl Cojan Mme Haon
09 10 15 19
Lcl Lebrun Député-maire Moignard Gal Chazarin lisant le menu La table des H. P.

 

La presse en a parlé

De nouveaux membres chez les officiers de carrière retraités

Publié le 21/05/2015 à 03:48

21-ladepeche

La salle lors de l'assemblée. / DDM

L'assemblée générale du groupement du Tarn et Garonne des Officiers de carrière retraités, des veuves, veufs et orphelins d'officiers, s'est tenue à l'Espace Ameria.

Le colonel Lattes président du groupement avait invité cette année une dizaine de présidents d'associations à caractère patriotique ainsi que les autorités civiles, Valérie Rabassa conseillère régionale, José Gonzalez conseiller départemental, et Robert Infanti conseiller municipal et les autorités militaires avec les représentants du 17ièmeRGP, du 31ième RG et de la gendarmerie.les rapports d'activités, moraux et financiers furent votés à l'unanimité.

L'effectif du groupement est stable, mais de nouveaux membres seraient les bienvenus pour partager les valeurs de l'association, entraide, soutien moral et matériel, contribution à l'esprit de défense de la nation.

Le groupement a rajeuni son site internet, anocr82.fr, sur lequel se trouvent moult informations concernant non seulement les militaires mais aussi certaines associations patriotiques.

Jacques Moignard député Maire de Montech, membre et secrétaire de la commission Défense à l'Assemblée Nationale anima la seconde partie de l'assemblée en faisant un bref exposé sur l'action militaire de la France aujourd'hui et en répondant dans la mesure du possible aux questions de la salle.

La Dépêche du Midi

bandeau-tarnetgaronne

 

Flash-01

derniereminute

19/04/2021
HORLOGE
Heure :
Free business joomla templates