Vous êtes ici : AccueilASOR 82Activités & ManifestationsAssociations 82Médaille Militaire414 04 Inauguration d'une stèle de la Médaille Militaire à MONTAUBAN
Insig Medaille militaire

Inauguration de la stèle érigée

à l’effigie de la Médaille Militaire

01

     

           PARIS 22 Janvier 1852, MONTAUBAN 22 janvier 2019, 1992 mois après la création de la médaille militaire, voici que le département de Tarn-et-Garonne s’est doté d’un triptyque à l’effigie de la médaille militaire. L’idée est née en 2017 pour que le centenaire de la fin de la première guerre mondiale soit commémoré des meilleures façons sur le plan de la mémoire. Comment faire connaitre notre décoration et son rang à une population qui s’éloigne de plus en plus des valeurs premières liées au devoir de mémoire.

            Pour interpeler l’esprit de nos concitoyens, la 1423ème section de SAINT NICOLAS DE LA GRAVE par le truchement de son bureau avait émis le souhait d’ériger une stèle dans la ville siège de sa zone de couverture, à savoir SAINT NICOLAS DE LA GRAVE. Aussitôt dit, aussitôt fait ! Plusieurs marbriers contactés, c’est le « régional de l’étape » qui a emporté le marché. Le financement de cette stèle a été couvert intégralement par la section sur deux années comptables 2017 et 2018.

               La mairie contactée, le maire et son conseil donnaient un avis favorable à l’implantation de cette dernière.

            Le président et son bureau mettaient en avant un lieu stratégique à savoir à proximité du monument aux morts, pour que cette stèle soit en bonne place et bonne vue.

            C’est le 22 février 2018 qu’eut lieu l’inauguration en présence de nombreuses autorités civiles et militaires sans compter les nombreux adhérents de la section locale et des sections voisines.

            Le président de la 1423ème section, lui-même étant le président de l’Union Départementale de Tarn-et-Garonne, soumit une même initiative au bureau départemental, avec cette circonstance que s’agissant d’une stèle départementale il apparaissait utile d’y donner une autre dimension.

            Le projet fut monté et présenté aux instances en charge d’en connaitre.

            La question de son financement s’est tout de suite posée. Le président Henry DESSAUX indiquait sans détour que ce dernier ne pouvait pas être à la seule charge d’une collectivité territoriale. C’est la raison pour laquelle il souhaitait y impliquer l’ensemble des adhérents en faisant un appel au don.

            Le projet ambitieux avait une valeur marchande de 13.325 euros alors que le compte courant, puisque pas de livret, présentait un avoir de 612.87€…. Nous n’étions pas au bout du chemin et des interrogations se posaient de façon tout à fait légitime.

Confiant, le président, soutenu par les siens, disait que "rien n’est impossible si chacun met la main à la poche".

            Après avoir sollicité le conseil départemental en une demande de subvention exceptionnelle, qui fut accordée à hauteur de 5.000,00€, une forte avancée faisait plaisir. Pour autant, rien ne permettait alors de dire si le restant à financer à savoir 8.325,00€ pourrait l’être.

            En septembre 2018, ouf et re-ouf, nous y étions. La somme était réunie et le marbrier payé, comme prévu dans l’engagement pris en fin 2017.

            Après un long "parcours du combattant", devant affronter les divers intervenants, avec les problématiques spécifiques des uns et des autres, c’est le 17 novembre 2018, que Madame le maire de MONTAUBAN donnait dans un premier temps son avis favorable verbalement (l’ayant déjà donné le 15.10.2017) avant que ce même avis par écrit nous parvienne.

            Seules restaient les modalités de mise en œuvre et du choix du lieu.

            La décision fut prise : c’est au carré mémoire du cours Foucault à MONTAUBAN que serait érigé le triptyque de la médaille militaire.

            Pour se rapprocher de l’histoire et de la naissance de cette haute et prestigieuse décoration, la date du 22 janvier 2019 s’imposait tout naturellement.

            Les invitations étaient alors lancées et les petites mains pouvaient travailler à la réalisation des dernières finitions utiles et indispensables pour une belle cérémonie et inauguration.

            Le mardi 22 janvier 2019 à compter de neuf heures, les premières arrivées étaient là, avec ou sans drapeau. Petit à petit l’espace se remplissait.

            Une fois les porte-drapeaux présents, ils étaient positionnés sur quatre rangs dans l’ordre protocolaire prévu et en respect des décorations auxquelles ils se rapportaient.

            Juste après la légion d’honneur, il fallut presque deux rangées rien que pour les drapeaux de la médaille militaire, Union Départementale et des sept sections que compte l’UD82.

            Jean Pierre RAYNAL, premier porte-drapeau de l’union départementale prenait place quant à lui au pied de la stèle. Le deuxième se trouvant à côté de celui de la légion d’honneur. Avec le ou les drapeaux des diverses sections, ce sont quinze drapeaux en vert et jaune qui étaient au rendez-vous ainsi que, ne l’oublions surtout pas, le fanion des dames d’entraide, porté fièrement et avec dévouement par Christiane RAYNAL (et oui c’est une affaire de famille….)

            A 10 heures 30, la cérémonie pouvait commencer.

            Les autorités civiles et militaires prenaient place ainsi que le président de l’Union Départemental. Cette cérémonie a été rehaussée par la présence de Roland MARCANT, Vice-Président national de la SNEMM représentant notre Présidente générale Maryvonne SAYOS.

            Le Président Henry DESSAUX fut le premier à prendre la parole. Après avoir informé dès le début qu’il ferait tout pour être le plus court possible, il ajouta que même en se faisant violence, il lui sera difficile d'y parvenir. Le tableau était ainsi posé.

            Effectivement, il fallut plusieurs minutes pour retracer l’histoire de la Médaille Militaire malgré un froid soutenu il convient de le signaler, mais cela permettait de mieux appréhender les valeurs dégagées par cette haute et prestigieuse décoration. Comme à son habitude, et comme il le dit souvent : « pas besoin de se prendre au sérieux pour faire un travail sérieux » C’est aussi la raison qui fait de lui qu’il y a toujours une partie d’humour dans ses interventions.

            Madame Brigitte BAREGES, Maire de MONTAUBAN et Président du Grand MONTAUBAN prenait à son tour la parole et après avoir dans ses grandes lignes parlé de cette médaille qu’elle a nommée comme la légion d’honneur du sous-officier, elle ne manqua pas de mettre en avant une partie du discours de Napoléon III du 22.03.1852, "Soldats combien de fois……." et de parler, certes elle aussi avec humour, du caractère affirmé, volontaire, têtu et tenace du Président Henry DESSAUX, Président départemental qui avait tout mis en œuvre pour que cette stèle puisse être implantée à MONTAUBAN.

            Madame Colette JALAISE, Vice-Présidente, pour le conseil département, parlant au nom de Monsieur Christian ASTRUC son Président représenté, a étayé ses propos autour de la devise « Valeur et discipline » et indiquait également la volonté affirmée du Président départemental pour faire aboutir ce projet aidé financièrement en cela par le conseil départemental à hauteur de 5.000,00€.

            Messieurs les Sénateurs Yvon COLIN et François BONHOMME étaient excusés car retenus par ailleurs.

            Madame Valérie RABAULT, Députée de la première circonscription de Tarn-et-Garonne, était également excusée car se trouvant à l’Assemblée Nationale.

            Pour autant, l’ensemble des parlementaires avaient laissé un message fort sympathique au Président Henry DESSAUX.

            C’est Pierre AMESTOY, Directeur de l’ONAC/VG82 qui prit la parole en dernier étant expressément désigné par Monsieur Pierre BESNARD, Préfet de Tarn-et-Garonne également excusé. Sa verbe légendaire, son aisance et son maniement de la langue Française furent toujours écoutés avec beaucoup d’attention tant il est agréable de l’entendre.

            Puis, l’ensemble des officiels se sont dirigés vers le triptyque et ce dernier fut dévoilé, provoquant la surprise de bon nombre d’officiels par la qualité de la prestation et le rayonnement qui provoquera à coup sûr des arrêts devant cette stèle magnifique. Les applaudissements à eux seuls donnaient le tempo du ressenti général. C’était un bravo collectif appuyé.

            Une gerbe unique déposée de façon collégiale, médaille militaire, mairie, conseil départemental, (sénateurs, députée – par une présence morale) et préfecture prenait place au pied du triptyque.

            L’hymne national fut chanté après la minute de silence et avec une force de justesse….comme des militaires…et pour cause.

            La cérémonie était ainsi terminée après que les 49 porte-drapeaux et « une » porte-fanion furent remerciés par les autorités ainsi que les présidents des diverses associations représentées, dont les grands ordres.

            Le Président département Henry DESSAUX remercia un à un les présidents des sections ou leurs représentants (certains travaillant) ainsi que Michel SIMONIN, président honoraire de l’UD82.

            Comme il l’a indiqué dans son intervention, d’autres stèles seront posées et inaugurées dans les mois prochain dans les communes chefs-lieux de section. À ce jour, sur 195 communes que compte le département, seules quatre sont dotées d’une stèle, d’une plaque mémorielle ou d’un rond-point à l’effigie de la Médaille Militaire.

            Nul doute que d’autres communes feront le choix d’apporter satisfaction au vœu de notre Président départemental dont il faut se souvenir son caractère bien trempé pour la conduite de manifestation de prestige de la Médaille Militaire, et sa pugnacité pour la réussite de ces projets…

02 03

bandeau-tarnetgaronne

 

Flash-01

derniereminute

18/02/2019
HORLOGE
Heure :
Free business joomla templates